mercredi 14 janvier 2015

Je suis Bibi


Histoire de déplomber l'atmosphère, rions un peu avec les aventures de Bibi à Paris (source : Le Figaro). 

Samedi, 18:45
"Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a affirmé samedi soir aux juifs de France qu'Israël était "leur foyer", revenant dans une allocution télévisée sur la prise d'otages meurtrière survenue vendredi dans un supermarché casher à Paris".

Allo, police, y'a un dangereux antisémite qui braille que les juifs doivent partir de France... Ah, c'est le premier ministre d'Israël ? Bon...

Dimanche, 19:28 "Nétanyahou et Hollande ovationnés à la Grande Synagogue de Paris. Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et le président français, François Hollande, sont accueillis sous les ovations par les fidèles de la Grande synagogue de Paris. Dans l'assistance réunie pour rendre hommage à «toutes les victimes» des attentats de Paris, certains ont scandé «Bibi», le surnom de Nétanyahou, et «Israël vivra, Israël vaincra», agitant le drapeau de l'État hébreu".

On aurait aussi entendu quelqu'un scander "François" et "Vive la France", mais cette personne facétieuse aurait précisé aussitôt : "Nan, j'déconnais"

Dimanche, 20:59
"Nétanyahou félicite la position française contre l'antisémitisme
Le chef du gouvernement israélien, Benyamin Nétanyahou, a salué dimanche soir "la position très ferme" et la "détermination" du président François Hollande et du premier ministre Manuel Valls "contre le nouvel antisémitisme et le terrorisme".
Dans un discours prononcé à la Grande synagogue de la Victoire à Paris après une journée de mobilisation contre le djihadisme, le premier ministre de l'État Hébreu a aussi dit "remercier" Lassana Bathily, l'employé musulman d'origine malienne du supermarché casher qui a sauvé des clients de ce magasin de la Porte de Vincennes".

Et ça, les félicitations d'un criminel de guerre, ça n'a pas de prix.
 
Lundi, 10:08
"L'exécutif français irrité de la présence de Nétanyahou ce week-end
Selon le quotidien israélien Haaretz, François Hollande aurait suggéré au premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou de ne pas participer à la marche républicaine, craignant que ses déclarations ne nuisent aux manifestations de solidarité. Le gouvernement français a fait de même du côté des autorités palestiniennes. 
Cependant, quelques heures après le message du gouvernement français, le quotidien raconte que Nétanyahou aurait malgré tout décidé de se rendre à la marche. Jacques Audibert, conseiller diplomatique de François Hollande, aurait ensuite envoyé une invitation au président palestinien pour faire contrepoids".

Hollande aurait en effet déclaré : "Je veux bien faire tout ce qu'il me dit en politique internationale, mais je veux plus qu'il m'oblige à chanter !"
 
Dimanche, 22:30
"Quand Benyamin Nétanyahou doit attendre le bus
Plusieurs importantes personnalités politiques du monde entier ont été contraintes de faire la queue pour monter dans les transports. C'était notamment le cas du premier ministre israélien, Benyjamin Nétanyahou. Ce qui ne l'a pas vraiment fait rire".

C'est vrai que prendre le bus comme un vulgaire travailleur cisjordanien, c'est humiliant. Mais Bibi s'est enfin déridé quand le bus a été arrêté à un faux checkpoint organisé par Mahmoud Abbas pour lui faire une farce. "Quel déconneur ! Mahmoud est un pote", aurait-il alors déclaré.
 
Lundi, 13:02
"Benyamin Nétanyahou arrive sur les lieux de la prise d'otage
Entouré d'un énorme service de sécurité de son pays, le premier ministre israélien s'est rendu devant l'Hyper Cacher, sans pouvoir entrer".

Il a déposé une bougie devant le magasin et a dit quelques mots devant des membres de la presse de son pays. Il ne s'est pas adressé à la presse française".

On a envie de dire : Bibi, fais comme chez toi. T'es même pas obligé de nous causer.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire