samedi 16 juin 2012

La peur

Je ne le cacherai pas : j'ai la trouille. La frousse, le traxire, les chocottes, bref, j'ai peur. Mais peur de quoi à la fin ? De tous les gens qui ont peur.

Car en vérité, il est en ce bas monde bien des gens dangereux : les énervés, les maladroits, les inconscients, les fous, les idiots, les présomptueux, les passionnés, les désespérés : tous ceux-là peuvent vous envoyer six pieds sous terre en moins de deux, pour n'avoir pas su freiner à temps, pour avoir laissé tomber un pot de fleur, déposé une bombe.

Mais le plus grand péril ne vient pas de ceux-là, qui savent en général se retenir avant de commettre l'irréparable. Non, les plus dangereux, ce sont les peureux. Ils me foutent vraiment les jetons.


Prenez l'extrême-droite "identitaire", par exemple. Si ces mecs-là sont aussi méchants, c'est avant tout parce qu'ils flippent de voir disparaître la Nation telle qu'ils se l'imaginent. Veulent défendre leur "culture" et leur "identité". Bon, il y aurait beaucoup à dire sur ces histoires de culture et d'identité. On le dira plus tard. Pour l'heure, contentons-nous de noter que si les habitants d'une Nation ancienne et encore puissante craignent que leur culture soit remplacée par celle d'immigrés minoritaires et déracinés, c'est qu'elle devait avoir du plomb dans l'aile bien avant l'arrivée des étrangers, la "culture" locale !


Et tous ces braves citoyens prêts à brader sans aucune hésitation leur liberté et leurs droits contre un peu d'illusion de sécurité.

Prêts aussi à laisser la planète crever par crainte de perdre leur fameux "niveau de vie". Pourtant, c'est flippant, ça aussi, une planète qui crève, non ?


Ha ! Évidemment il faut que j'arrête de pisser dans mon froc, sinon c'est moi qui vais devenir con. Comme disait Léo Ferré, il faut inquiéter l'inquiétude.

On s'y attellera.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire